Se former en continu, grâce aux organismes de formation partout en France.

7 juil. 2020 France


Il y a quelques temps, je vous partageait un article plutôt pratique pour répondre à toutes vos questions concernant les formations Iperia. Il m'a été suggéré par Julie, la personne qui a eu la gentillesse d'apporter des précisions à l'article, de vous partager quelques formations disponibles dans le catalogue Iperia. J'ai trouvé que c'était une excellente idée. L'article précédent étant déjà assez long, j'ai choisis d'en écrire un second, spécialement destiné aux formations qui me donnent envie. Ça pourra peut-être vous donner également des idées !

Je fais partie de ces personnes qui sont persuadées qu'un diplôme ne fait pas tout. Certes il rassure les parents, mais la formation continue reste à mes yeux plus important que tout titre diplômant. Je me forme par moi-même en achetant des livres. Tout simplement car le fait que les formations soient au plus proche à 2h de route de chez moi (à savoir Lyon) me refroidit énormément à me déplacer, surtout pour une journée. Voici tout de même quelques sujets qui m'intéressent, disponibles ou non sur le site Iperia. Je partage également un point de vue assez différent sur les formations jugées essentielles. Dans le sens où, ayant déjà une formation complète de la petite enfance, j'ai bien souvent à cœur de trouver des formations allant plus en profondeur, ou sur un sujet que j'ai découvert comme étant essentiel au fil de l'exercice du métier.

Le portage :

Iperia propose justement une formation qui se nomme « Bien porter pour mieux accompagner ». Le portage est pour moi quelque chose d'essentiel que je pratique énormément dès lors que les parents possèdent un porte-bébé. Je pense d'ailleurs investir dans un porte-bébé préformé Babybjorn ou Ergobaby afin d'en avoir un à moi proposer aux parents qui ne pratiquent pas le portage avec leurs enfants, de le pratiquer moi, si besoin sur mes heures de travail. Pour les touts-petits, l'idéal est d'avoir un sling, comme chez Bud & Blossom ou June 22. Il y a tellement de bienfaits à porter un petit, entre le fait qu'ils adorent ça (pas tous), la possibilité d'avoir les mains libres pour jouer avec un plus grand, la position qu'ils ont quand ils sont portés ce qui les rassure et les calme, sans compter que ça vous soulagera parce qu'un bébé, aussi petit soit-il, pèse lourd quand il a besoin d'être constamment dans les bras.

Prendre soin de soi, pour prendre soin des autres :

Une autre formation que je juge essentielle et qui, rien que part le titre m'a beaucoup apporté sans même l'avoir suivie est « Prendre soin de soi pour prendre soin des autres ». Nous faisons un métier bien plus important que nous pouvons l'imaginer. Qui engendre aussi bien plus de stress et de pression que nous avons la sensation d'en ressentir (je l'ai appris à mes dépend !). Prendre soin de soi devient alors essentiel afin de ne pas déraper. Nous restons humains, nous restons sensibles (enfin, ou pas, pour ma part je le suis énormément). Il faut apprendre à dire non, apprendre à se protéger pour protéger les enfants dont nous nous occupons. Nous aidons à la construction et au développement des êtres de demain. Il ne faut pas l'oublier. Dans la même idée, il est possible d'effectuer une formation qui vous apprendra à gérer votre stress et vous relaxer. Une formation également proposée dans le catalogue Iperia. Elle vous apprendra à repérer les éléments déclencheurs et y pallier.

Contes et histoires à raconter :

Si vous venez régulièrement sur le blog, vous avez pu vous rendre compte qu'une catégorie regroupant des sélections de livres pour enfants existe. J'adore les ouvrages pour les enfants. Il en existe des centaines, et des centaines, probablement même des milliers. Beaucoup sont basiques, mais lorsque l'on fouille un peu plus que ce soit sur Internet, sur les blogs, dans les bibliothèques des enfants que nous gardons ou dans les rayons des librairies ou géants du livre tels que la Fnac, Cultura, ou même Amazon grâce aux suggestions, on se rend compte qu'il existe de petites pépites. J'adore raconter des histoires, qu'elles soient en anglais ou en français. Les illustrations, les textes sont souvent fantastiques, uniques et merveilleuses. J'aimerai donc beaucoup découvrir ce que cette formation a à offrir. Cela me permettrait de m'adapter, d'évoluer, de réussir à éventuellement améliorer ma façon de conter les histoires.

Le langage signé adapté aux enfants :

J'ai découvert que le langage des signes adapté aux enfants était vraiment merveilleux. Il permet de les accompagner à l'accès au langage, de leur permettre de s'exprimer sans frustrations. Iperia propose d'ailleurs deux formations en lien avec ce sujet, à savoir « Parler avec un mot et un signe » mais aussi l'apprentissage de la langue des signes française, pour apprendre à signer en lien avec notre métier. J'ai commencé à m'y intéresser car lorsque Jacques était petit, il signait « encore » et « manger ». J'avais trouvé ça fantastique. De plus en plus de structures adoptent la langue des signes adaptée aux enfants et ça créé un environnement beaucoup moins complexe pour ceux qui n'ont pas encore accès au langage. Je n'ai pas encore le réflexe de le faire avec les bébés dont je m'occupe, il va falloir y remédier ! J'aimerai que cela devienne un automatisme pour moi afin de l'apporter à chaque enfant. D'autant plus que tous les enfants dont je m'occupe actuellement sont bilingues !

S'occuper d'un enfant de 0 à 3ans :

Jusque là, les enfants dont je m'occupais étaient plutôt grands. Ils avaient déjà au moins 1an, plus souvent entre 2 et 5ans. Actuellement, sur les 4 enfants dont je m'occupe, 3 sont des bébés ! Deux sont des bébés allaités, l'un est en train de commencer la diversification et un second va pouvoir la commencer d'ici un ou deux mois. Pourquoi je vous dis ça ? Parce que je me suis rendue compte que j'étais rouillée. Surtout en ce qui concerne l'accompagnement à la diversification, et donc à l'alimentation. Je me suis également rendu compte que le passage de l'allaitement au biberon pouvait être un chemin long et éprouvant. Dans ces moments-là, il est essentiel d'avoir un relais (pour ma part, c'est la maman qui travaille à la maison et qui donne donc le sein quand la petite ne prend pas le biberon avec moi). Il est tellement plus facile de s'occuper d'un bébé en crèche, il y a tellement moins d'accompagnement quant aux problématiques que peuvent rencontrer les parents. C'est aussi moins enrichissant, car en crèche je ne me serai probablement jamais rendu compte que je n'arrivais pas à accompagner correctement les parents des tout-petits. J'ai donc décidé de relire mes cours d'auxiliaire de puériculture, je ne vous dis pas la déception quand j'ai réalisé que nous ne faisions que survoler les sujets pour lesquels j'avais besoin d'aide ! Même si je ne rencontre pas forcément de soucis avec la problématique de l'éveil, il m'a fallu apprendre à ralentir, apprendre à « ne rien faire », à observer ces bébés qui même quand ils ne sont pas stimulés par l'adulte se stimulent tout seul. Ils ne réclament pas en permanence des jeux, de l'attention, comme en a besoin un plus grand. J'ai donc parfois la sensation de m'ennuyer, et pourtant, quelles fabuleuses découvertes je fais lorsque je me contente de les observer ces bébés qui découvrent le monde qui les entourent. Si comme moi vous avez cette sensation, vous pouvez vous tourner sur la formation abordant le sujet de l'éveil de l'enfant de moins de 3ans.

Bientraitance et bienveillance :

J'ai découvert au fil des années, que ce que nos parents ont fait avec nous, et ce qui se répète bien souvent de génération en génération n'était pas la norme. Que ce n'était pas non plus forcément la bonne et la meilleure façon d'agir et de se comporter avec les enfants. J'en ai conscience aujourd'hui et je peux vous dire, non sans une certaine fierté il faut bien l'avouer, qu'aller à l'encontre de ces comportements ancrés en nous est un travail de tous les jours, et que ce n'est ni facile, ni de tout repos. Pour savoir identifier les travers de nos comportements, nous avons parfois besoin d'un coup de pouce, et la formation que propose Iperia semble répondre parfaitement à ces attentes. Il faut une sacré dose de motivation et ne pas avoir peur, ou ne pas se sentir coupable si l'on a parfois des ratés. Nous sommes humains, et nos émotions, notre vie personnelle peut jouer sur ça. L'essentiel étant de ne pas se laisser déborder, de ne pas franchir les limites de l'inacceptable. La bienveillance et la bientraitance se fait envers les enfants mais également envers nous.

Initiation à l'anglais professionnel :

C'est une formation surtout adaptée à ceux et celles qui exercent auprès de familles venant de l'étranger. L'anglais est une langue internationale qui est parlée dans probablement tous les pays du monde. Pour ma part, j'ai déjà de bonnes bases en anglais et les familles pour qui je travaillent parlent tous très bien le français, ou presque. Je sais combien ça peut leur faire plaisir quand ils n'arrivent pas à trouver leurs mots en français que je comprennent ce qu'ils veulent me dire en anglais. Cependant, pour les termes un peu plus techniques, et bien... Il faut rallonger les phrases pour faire comprendre le concept ou carrément montrer avec la gestuelle ce que l'on veut dire. Je trouve donc que c'est le type de formations qui sont très intéressantes, ne serait-ce que pour notre culture personnelle.

Gérer les situations difficiles :

Celle dont on s'imagine toujours qu'on n'en aura jamais besoin, jusqu'au jour où... Non, ça n'arrive pas qu'aux autres malheureusement. J'en ai fais les frais en février dernier et ça a duré plusieurs mois. Autant vous dire que j'étais totalement désemparée et que j'étais un peu perdue sur quoi faire et comment le faire. Il s'est avéré que la méthode douce n'a pas fonctionné mais la plupart du temps, une bonne communication fait que l'on parvient à éviter les situations trop conflictuelles. On parle souvent de bienveillance et de communication envers les enfants, mais la plupart du temps ce sont les situations avec les adultes qu'on a plus de mal à désamorcer. C'est donc une des formations essentielles à avoir lorsque l'on commence à travailler. Elle permet d'entretenir une bonne communication entre nous et les parents, et évite ainsi d'avoir à régler des situations inconfortables pour tous.

J'utilise beaucoup les réseaux sociaux et notamment Instagram, et j'ai découvert quelques comptes qui me sont très utiles au quotidien.

Sélection de comptes Instagram/blogs à suivre :

Les Ptits Sages : un organisme de formation apparaissant dans le catalogue Iperia. Leur site internet aux couleurs pastels est très intuitif. Ils partagent au quotidien sur Instagram et j'ai pu les rencontrer lors de festival Le Temps des Familles. Ce sont des personnes engagées, avec l'envie de transmettre, de partager. En lisant leur site je vois d'ailleurs qu'ils proposent une partie de leur formation à distance, ce qui pourrait être une excellente solution pour moi qui suit loin des centres de formations.

Éveil et Conseils : Sur leur site internet, vous pourrez retrouver des articles en fonction de l'âge de l'enfant ou des thématiques que vous recherchez. Vous y trouverez aussi plein d'activités et DIY, ça peut toujours vous donner des idées. Ils ont par ailleurs sorti il y a peu un carnet des Mômes qui me paraît hyper intéressant puisqu'il contient tant des conseils pour le développement des enfants, que des sélections de marques et de produits ayant un intérêt pour le développement de l'enfant. Si d'un premier abord ça ne paraît pas forcément utile à notre métier, ça m'a personnellement permis de réussir à cibler un peu mieux les jouets, activités adaptées aux enfants, selon leur âge, leurs compétences. Comme nous sommes au cœur du foyer familial, cela nous permet aussi de conseiller les parents et les orienter vers des objets et produits pensés pour les enfants et pas forcément pensé pour le marketing lié aux enfants.  Ils proposent également une formation et des ateliers sur divers thèmes.

Maman Vogue : Pour les témoignages qu'ils partagent régulièrement. Des points de vue de maman, de futures maman, qui nous aident à nous remettre en question sur tel ou tel point. Apprendre à voir ce que peut ressentir un parent face à nos paroles, nos gestes, nos actes. Cela nous fait voir les choses de l'autre côté du miroir et c'est très enrichissant. Vous trouverez sur leur site internet tout un tas d'articles sur des sujets divers et variés, toujours autour de la famille, des enfants, des mamans, de la conception d'un enfant. Des articles intéressants qui vont à l'essentiel.

Little Montessori : Pour ceux qui sont intéressés par la pédagogie Montessori, ou qui veulent avoir quelques notions, je vous conseille sans hésiter ce compte ou même son site internet, côté blog. Vous y trouverez plein de petits conseils sur les différents concepts, abordés selon la pédagogie Montessori.

Je suis curieuse de savoir quelles sont les formations que vous avez pu faire au fil des années ? Qu'est-ce qui pour vous est essentiel pour accompagner au mieux les enfants et leurs parents ?

Publier un commentaire